La parenthèse cambodgienne…

Prendre le temps…

Nous avons vécu notre séjour au Cambodge comme une parenthèse… ou peut être un nouveau rythme… après avoir bougé sans cesse pendant presque 2 mois, on a l’impression d’avoir un peu posé nos sacs à dos ici…

Même si nous avons encore pas mal fait de route et séjourné dans diverses régions, nous l’avons fait à notre rythme, peut être enfin le rythme du tourdumondiste et non plus celui du parisien qui veut tout voir, tout connaître d’un pays en 2 semaines de vacances. (Je ne dénigre pas, c’est ce qu’on a toujours fait et on le fera encore!) mais cette fois c’est différent, on a le TEMPS!

Repos gustatif

Une parenthèse aussi pour notre palais et nos estomacs en mal d’occidentalisation … il faut dire qu’après le rice and curry sri lankais et le fried rice birman, nous avions envie de diversité! Alors quand on a découvert qu’ici on trouvait de la charcuterie, du fromage, des pizza, des tacos, des salades grecques ou même de la burrata! Nos estomacs et notre portefeuille n’ont fait qu’un bond et nous avons plongé avec délice et sans aucune honte dans ce bain de bouffe occidentale ! Bon, résultat, nous avons explosé le budget mais nos estomacs sont prêts à être chamboulés et surpris de nouveau!

Parenthèse mais surtout transition…

Si je dois résumer le Cambodge en 1 mot c’est : Contraste.

En effet d’un côté, on a vu ici la plus grande concentration de Porsche et de Lexus, chacun a un smartphone dernier cri, on construit des tours à n’en plus finir, on trouve de tout presque partout, et de l’autre côté, il y a les maisons en bambou sur pilotis sur les bords des routes terreuses,qui branlent à chaque passage de camion, c’est à dire toute les 10 secondes, et qui se prennent un nuage de poussière irrespirable, les conditions de vie plus que modestes sur le Tonle Sap, les conditions de travail difficiles et impossibles pour un occidental…

Bref le Cambodge est en pleine expansion, et part dans tous les sens, sans plan d’urbanisme, sans règles, sans politique sociale bien évidemment… accentuant tous les jours un peu plus les inégalités.

Et en rentrant… Écologie… marche pour le climat nous voilà!

Ça nous hérisse le poil à chaque papier, emballage jeté sans aucune hésitation dans le lac, sur la route, dans la mer… car oui derrière la carte postale, beaucoup d’endroits deviennent des déchèteries à ciel ouvert…

Et en plus léger?

  • C’est là que les filles ont, pour l’une appris à aimer l’eau et nager avec bouée et l’autre, appris à mettre la tête sous l’eau avec masque et tuba, à nous les poissons!!!

  • C’était notre première île paradisiaque du voyage! 5 jours à juste profiter de la plage, la mer, la plage, la mer, la plage… bref vous avez compris!

  • Les temples d’Angkor sont, malgré l’affluence touristique, encore plus incroyables en vrais…

  • Le poivre de Kampot … ça pique mais ça repose du piment! Et qu’est-ce qu’il est bon!

  • On a pris des tuk tuk, des bus, des taxis, des bateaux, des bennes de pick up, des scooters, des vélos électriques… bref on a vadrouillé et découvert le Cambodge, ses hauts lieux touristiques, sa campagne, sa vie…

Certes, l’effervescence Khmère est un choc après l’authenticité du Myanmar… mais ça nous a permis de nous préparer en douceur à Bali! (A suivre…)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s